SensiblesPassionnéesEmpathiques Femmes

PORTRAIT D’UNE FEMME SENSIBLE

Une femme entière et passionnée

Tu as de la curiosité et de l’énergie à revendre. D’ailleurs tu te dis parfois que tu pourrais faire tellement de choses que tu en perds la tête ! Très créative, inventive, les autres ne te suivent pas toujours… ;-) Tu as un tempérament volcanique.

Des émotions puissance 1000

Tes perceptions sont multi-sensorielles et très intenses. Tu perçois des détails (visuels, auditifs, olfactifs…) auxquels d’autres ne font pas cas, tu perçois l’énergie des autres personnes et vis tes émotions avec puissance façon montagnes russes.

Des questions puissance 1000

Tu es une femme qui va en « profondeur » dans les sujets de conversation, tu réfléchis beaucoup (trop ?) tant et si bien que ça cogite ! Tu te remets souvent en question et t’interroge sur le sens de la vie. Parfois autant de questionnements te font vivre des sables mouvants très inconfortables car les réponses ne sont pas toujours claires…

Une haute échelle de valeurs

Riche d’une haute échelle de valeurs (respect, gentillesse, écoute…), tu es « la meilleure amie », « la maman dévouée », « la collègue à qui on peut tout demander ». Ou bien tu es la « rebelle » qui veut révolutionner tout le système ! Au travail tu as besoin que les actions aient du sens (et du bon sens, cela va sans dire).

Les défis que tu rencontres

DANS QUELLES SITUATIONS ES-TU ?

Saturation du travail

Tu n’aimes peut-être pas (ou plus) ce que tu fais. Ton travail a perdu de son sens mais comment rebondir ?

Tu te poses plein de questions

Que ce soit sur le sens de ton travail ou le sens de ta vie ; tu te poses des questions qui restent sans réponses ce qui est très angoissant. Démotivée : tu sais ce que tu ne veux plus mais tu ne sais pas comment changer. Désenchantée : tu ne supportes plus les incivilités, le manque de respect, la violence verbale… Tu ne te sens plus à ta place.

Grande fatigue

Tu es peut-être déjà à un stade de grande fatigue : physique, psychologique, morale, spirituelle. Il t’est difficile de recharger tes batteries pour rester positive.

Tu es hypersensible

Tu vis les choses de manière très, trop, intense. Tu ressens le mal être, l’agressivité, les ondes négatives venant des autres sans savoir comment canaliser cette énergie négative. Tu te sens stressée et vidée de ton énergie en fin de journée.

Ta sensibilité est un handicap

Stress, angoisses… Tu as des difficultés à maîtriser tes émotions : du mal à contenir les larmes, la colère. Les autres voient tout de suite tes émotions et tu perds en crédibilité et confiance en toi. Ta sensibilité est d’ailleurs mal perçue et vue comme une faille et une fragilité.

Tu prends tout à coeur

Tu as du mal à prendre de la distance avec les événements. Quand quelque chose te contrarie, tu rumines pendant des heures voire des jours sans pouvoir agir positivement. Tu réfléchis trop.

Tu subis, tu t’isoles

Les autres comprennent difficilement ce que tu vis alors tu t’isoles, pour te protéger et te ressourcer. Il t’arrive d’attirer des personnes malveillantes et manipulatrices. Il t’arrive parfois d’être spectatrice de ta vie.

Avant Love Emotions j’étais dans une phase de profonde remise en question notamment suite à des événements douloureux vécus quelques temps auparavant.
Et en parallèle j’étais en plein travail de création et de mise en place de mon projet.
Je ressentais vivement le besoin de recevoir une aide extérieure pour m’aider à faire le point, à retrouver l’essentiel, et à me soutenir dans ce processus de création.
Coralie, Dans quelle situation étais-tu avant de commencer l'accompagnement ?
Avant Love Emotions, je pourrais dire que je n’allais pas bien du tout. Je souffrais d’une relation amoureuse complexe, que je qualifiais à ce moment-là de nocive (j’ai compris par la suite, grâce au programme Love emotions, que j’étais confuse dans mon interprétation des faits). Cette situation me polluait tellement que j’étais épuisée mentalement et donc physiquement. Parallèlement, ma fille de 13 ans rencontrait aussi un profond mal être. Aussi, je travaillais beaucoup puisque j’avais repris mes études à Paris Dauphine en plus de mon travail à Niort. Bref, beaucoup de choses à gérer…
Corinne, Dans quelle situation étais-tu avant de commencer l'accompagnement ?

Ce que tu as essayé de direde faired'expliquer

Quand on se sent en décalage avec les autres, il est difficile d’en parler.

La notion de différence induit pour beaucoup de monde (et pour soi aussi) la supériorité, alors difficile de parler de ce ressenti. « Ah oui ? Différente ? Qu’est-ce que tu as de plus ? De mieux ? »

Etre différente ne veut pourtant pas dire être supérieure…

Faute de comprendre, on teste consciemment ou non, plusieurs stratégies en société.

D’abord tu t’isoles, tu te mets volontairement à l’écart, ou restes silencieuse.

  • Quand tu n’es pas bien quelque part, tu décides de partir. Raison pour laquelle tu changes régulièrement de travail, pour tester autre chose, avec l’espoir de changements.
  • Tu tentes de t’exprimer, souvent avec maladresse. Tu deviens donc agressive, piquante, cinglante.
  • Après toutes ces tentatives, tu finis par mettre naturellement un masque. Parfois sans t’en rendre compte. Tu « rentres dans le moule » en adoptant une façon d’être qui n’est pas toi, causant tiraillements intérieurs.
  • Et puis sinon, il y a toujours la bonne vieille méthode de te raisonner, te contrôler. De bons conseils que l’on entend souvent de l’extérieur. ;-)
  • Les vacances, les arrêts de travail t’ont permis de prendre du recul : mais pour un temps seulement.
  • Tu as peut-être été voir un psychologue et a testé d’autres outils alternatifs comme la sophrologie, la cohérence cardiaque, la méditation…

Tout cela est temporaire voire ne fonctionne pas vraiment.

À force de mettre des masques, de faire tout plein de tentatives tu finis par t’y perdre ; ne plus savoir qui tu es. C’est le chat qui se mord la queue.

Ce que tu rêves d’obtenir.

  • Ressentir de la sérénité de façon stable et durable
  • Savoir gérer tes émotions pour en diminuer l’intensité
  • Gagner en recul sur ta vie et les situations
  • Être moins sensible à ce que disent les gens
  • Ne plus te poser trop de questions
  • Retrouver confiance en toi. Croire en ce que tu vaux
  • Savoir te ressourcer pour repartir du bon pied
  • Être heureuse au travail.
  • Être stable « comme tout le monde »
Je veux devenir sereine et stable

Je suis aussi passée par làsensible

Femme hypersensible, je me trouvais durant toute ma « jeunesse » instable, susceptible et dépressive. Ne pouvant argumenter le contraire j’ai aussi été amenée à croire que je ne « trouverai jamais ma place ». Travailler était la seule façon que j’avais trouvé pour réussir, c’était ma compensation. Jusqu’au jour où j’ai « pris une claque » en entreprise et j’ai été mise au placard. Mon monde s’est écroulé. Finalement ce fut pour un bien car je me suis remise entièrement en question et de cet épisode a découlé ma nouvelle vie.

Je suis partie faire un tour du monde seule en sac à dos, un voyage initiatique à partir duquel j’ai posé les bases. Je me suis comprise et je me suis « dis oui ». À mon retour j’ai changé de métier, de fréquentations, de religion, je suis devenue végétarienne, bouddhiste, spirituelle, minimaliste, pratiquante du zéro déchet, j’ai pacifié & bonifié mes relations familiales. Mais surtout, je fais un métier que j’adore, qui a du sens pour moi, je suis stable tout en restant passionnée et engagée, je me respecte et m’estime dans mon originalité.

En savoir plus